Français Espagnol
   
 
Avantages
Questions fréquentes
Questionnaires
Coordonnées
 


HOMÉOPATHIE
  • Qu'est-ce que l'homéopathie?
  • Description
  • Origine et évolution
  • Caractéristiques
  • Les principes ou les lois biologiques
Qu'est-ce que l'homéopathie?
L'homéopathie est une médecine naturelle holistique qui vise à rétablir rapidement la santé d'une manière douce et permanente en tenant compte de l'intégrité de la personne malade tant au niveau physique qu'émotionnel. Elle base la guérison sur la « loi des semblables ».
DESCRIPTION
Le nom HOMéOPATHIE dérive étymologiquement de la racine grecque HOMEOIOS qui signifie « semblable » et PATHOS que signifie « souffrance ou maladie ». Elle se réfère ainsi à la « loi des semblables » selon laquelle les patients sont traités avec des médicaments préparés à partir de substances qui, administrées à des personnes saines, produisent chez ces dernières des symptômes similaires à ceux du patient (similia similibus curanteur).
ORIGINE ET éVOLUTION
hahnemann Le premier à parler d'homéopathie en tant que pratique médicale fut le médecin allemand Christian Friedrich Samuel Hahnemann (1755-1843) entre la fin du XVIIIe siècle et le début du XIXe; cependant, ses origines remontent à la Grèce antique. Hippocrate parlait déjà de l'existence de deux modes de guérison : l'un par le « principe des semblables » et l'autre par le « principe des contraires ». Le « principe des semblables » (l'homéopathie) a été préconisé par Paracelse au XVIe siècle et, plus tard, aux XVIIe et XVIIIe siècles, par les Drs Fleming et Sydenham ainsi que par d'autres médecins de l'époque. Cependant, ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que la méthode de traitement par les semblables (l'homéopathie) donna naissance à une discipline médicale rationnelle basée sur l'expérience empirique. Elle fut développée par le Dr Samuel Hahnemann, qui est considéré comme le fondateur de l'homéopathie.
CARACTéRISTIQUES

C'est une médecine naturelle

L'homéopathie est une médecine naturelle qui favorise l'harmonie et l'autorégulation de l'énergie vitale du corps, en stimulant les mécanismes d'autoguérison de la personne malade. Elle utilise des médicaments dilués et dynamisés obtenus de substances d'origine végétale, minérale et animale.

Elle est holistique

hahnemann

L'homéopathie est une médecine holistique, car elle considère le patient comme un être complet et unique, constitué à la fois d'un corps physique et biologique régi par des lois physiques et biologiques, d'un psychisme, d'une âme et d'une énergie vitale qui les intègre en un tout indivisible. Ces composantes font du patient un être unique et sans pareil qui réagit différemment d'une autre personne qui souffre de la même maladie. C'est cet aspect qui conduit l'homéopathe à utiliser un remède homéopathique complet qui est adapté au patient et qui couvre l'ensemble des symptômes physiques, émotionnels et mentaux. Cela veut dire que devant plusieurs personnes qui souffrent de la même maladie, le médecin homéopathe fournira des remèdes différents qui respectent les spécificités de chacun dans sa façon de tomber malade et dans sa manière de réagir aux médicaments.

De même, au moment de choisir le remède qui pourra guérir le malade dans la totalité de son être, il prend en compte la prédisposition de l'individu à contracter une telle maladie ainsi que les facteurs émotionnels, héréditaires, environnementaux et psychosociaux qui lui sont associés.

Ainsi, l'homéopathe recherche un stimulant énergétique complet (le remède) qui correspond à l'ensemble des  symptômes manifestés par le patient. eci a pour but d'équilibrer l'énergie vitale de ce dernier et de lui permettre d'atteindre une guérison globale par l'application des principes de l'homéopathie.

 

PRINCIPES OU LOIS DE L'HOMéOPATHIE
  • L'énergie vitale : selon la philosophie homéopathique, il existe une énergie qui alimente la vie et qui régit l’organisme pour qu’il en garantisse le flux constant et l’équilibre interne. On l'appelle homéostasie. La maladie provient du manque d'équilibre de cette énergie vitale. Les symptômes sont le langage du corps. Ils sont le produit de ce déséquilibre et non pas la cause ni le but ultime du traitement. Les remèdes homéopathiques renforcent l'organisme en stimulant et en modulant son énergie vitale afin d'en rétablir l'équilibre.

  • Individualité/sensibilité : chaque organisme perçoit son état de santé et sa maladie; par conséquent, chaque individu tombe malade et se guérit pour ses propres raisons et selon un processus particulier qui lui est singulier. Ce qui rend une personne malade (le quoi) et la façon dont cela la rend malade (le comment), c'est ce que l'on nomme en homéopathie « la susceptibilité » propre à chaque personne. Cette « susceptibilité » à la maladie est également celle qui fait que chaque individu a son propre processus de recouvrement de la santé. Le caractère unique de l'organisme à contracter une maladie et à pouvoir en guérir exige donc un traitement individualisé qui tient compte de la totalité des symptômes, des antécédents médicaux ainsi que de la susceptibilité (biologiques et acquise) à la maladie de chaque individu. Ce traitement individualisé utilise un remède personnalisé chaque fois. Ainsi, la notion d'individualité s'applique aussi bien à la personne qu'au remède et au traitement.

  • La « loi des semblables » : cette loi réfère à la capacité qu'a un remède de guérir chez un malade les mêmes symptômes qu'il peut créer chez une personne saine. La manière dont se produit la stimulation, ou, en d'autres termes, la manière dont les paramètres interviennent dans l'organisme et les réactions en chaîne qu’entraîne  le médicament ingéré, c'est-à-dire le modus operandi, sont toujours à l'étude.

  • Les essais homéopathiques des substances (provings) sont des tests du médicament que l’on effectue chez les personnes saines et qui servent à découvrir l'effet thérapeutique de ces substances. Les provings associés aux données toxicologiques et cliniques servent de base à l'élaboration des médicaments et aux répertoires cliniques homéopathiques sur lesquelles les homéopathes s'appuient pour choisir le remède le plus approprié à chaque personne et à chaque étape du traitement.

  • La dynamisation du médicament, c’est le processus de préparation du médicament qui libère le pouvoir de guérison des substances énergiques qu'il contient. La façon dont ce pouvoir curatif se libère au moyen des techniques de dynamisation est encore à l'étude. La préparation de remèdes homéopathiques a suscité la controverse dans la communauté scientifique, car la connaissance actuelle de la réalité immatérielle de la vie, les instruments de mesure et d'analyse de même que les fonds dédiés à l'homéopathie sont des contraintes qui ralentissent le développement de cette dernière.

  • Un seul médicament à la fois et selon les doses minimales nécessaires : ceci permet d'interpréter l'action directe d'un seul médicament à la fois dans l'organisme tout en stimulant doucement, progressivement et d'une façon cohérente la capacité d'autoguérison du patient; de plus, cela évite de produire des effets secondaires chimiques ainsi que de développer des dépendances qui peuvent découler de surdoses de médicaments.

  •